Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

La véritable histoire des frères Dalton 

 

Par Josiane du Club ‘’ Les Coyottes ‘’ de Braine L’ Alleud

Ecoutez l'émission sur WRCF

   

Des récits relatant la vie tumultueuse de Joe, Jack, William et Avery Dalton, apparaissent régulièrement dans les bandes dessinées créées par le dessinateur Morris et l’écrivain René Goscinny, inspirés par le gang de la vie réelle,

 

Dépeints à la manière humoristique et amusante, ces hors-la-loi américains de tailles échelonnées et aux mentons en galoches, bandits inoffensifs et bêtes tous les quatre à des degrés divers, sont devenus les énergumènes les plus célèbres du 9ème art, pour   le plus grand plaisir des amateurs de B.D.

 

  morris      René GOSCINNY

 Le Dessinateur Morris        René Goscinny

Mais, connaissez-vous leur véritable histoire ?

 

Les frères Dalton s’appelaient en réalité, Robert que l’on surnommait Bob, Grattan, surnommé Grat, Bill et Emmett, issus d’une famille se composant de 15 enfants ( 10 garçons et 5 filles ) que leur père, James Louis Dalton a eu avec son épouse Adeline Younger.

Fermier de son état, le père Dalton, était un travailleur acharné, homme modeste et posé.

Il était un homme respectable qui a su gagner la considération de tous.

 

Comme beaucoup de mauvais garçons, les frères Dalton ont commencé par être de braves jeunes gens. Les uns aident leur père dans leur ferme au Kansas, près de Coffeyville. Bob et Franck (un autre frère )  sont même «  adjoint au Marshall »  Grat et Bill sont tour à tour chercheur d’or, cow-boys, maquignons.

Bien qu’ils effectuent leur travail correctement, ces braves jeunes gens, étaient victimes de la société qui était à l’époque, sans foi  ni loi. Ils étaient surtout victimes des dirigeants et gouverneur véreux.

Risquant leur vie à chaque moment de la période à laquelle ils étaient marshals, ils n’ont jamais été remerciés ni payés par les représentants du gouvernement ainsi que par l’Express Company qui avait le monopole de l’argent et du pouvoir.

 

Après la mort de Franck, tué dans l’exercice de ses fonctions, l’injustice liée au non-paiement de leur salaire, ainsi qu’aux rumeurs qui courent à leur encontre : ( Grat est accusé d’avoir attaqué un train alors qu’il est encore aide marshall. Bill, accusé lui aussi d’avoir attaqué un train alors qu’il se trouvait à plus de 100 miles du lieu dit, en bon fermier, à s’occuper de sa famille )  Bob Dalton, écœuré, décida de se venger.

Il attaqua le train l’Express Company pour leur dérober l’argent et ainsi récupérer son dû.

De là, leur réputation était faite. Partout où il y avait un hold-up, on disait invariablement

- C’est un coup des Dalton ! Alors qu’il n’en était rien : C’est entre autres, pour cette raison que tous les shérifs, marshals, chasseurs de primes et détectives, étaient à leurs trousses.

Mais, les fermiers se rangeaient de leurs côtés, parce que d’une part, les Dalton était une famille respectable, et d’autre part, en tant de fuite, les frères se ravitaillaient chez eux en leur payant jusqu’à quatre fois plus que ce qu’ils devaient et avaient même aidé certains de ces fermiers à éponger des dettes qu’ils avaient envers l’Etat, impitoyable à l’époque.

 

 

Les-Daltons.jpg

Vous voyez que en fin de compte, ces jeunes gens dont la réputation allait bon train, n’étaient en somme pas si mauvais garçons….. Du moins pas encore, car les choses vont changer et aller crescendo.

 

En 1888, Bob, Grattan, Bill et Emmett forment la bande des Dalton, deviennent des hors la loi, ils commettent des vols de chevaux ou des attaques d’Indiens isolés.

Ces jeunes gens préfèrent  à présent une vie aventureuse au desperado, à l’existence terne et laborieuse des paysans de l’Ouest.

Sur une période de deux années, ils arrêtent et dévalisent cinq trains dans le Kansas et l’Oklahoma. Chaque fois leur technique est la même : ils forcent le train à s’arrêter avec une lanterne rouge, puis obligent le chauffeur à ouvrir la porte du fourgon postal, ils font main basse sur l’argent du coffre en le faisant sauter au besoin avec de la dynamite.

Durant ces attaques, aucun voyageur ne sera jamais molesté.

index Leurs « brillants succès » font la une des journaux. On les compare aux plus célèbres bandits : les James, des cousins réputés pour  leurs attaques de banques.

 

Cette vie tumultueuse que mènent les frères Dalton évolue dangereusement. Les autorités et la population les attendaient de pieds fermes. Leurs têtes sont mises à prix avec une récompense de 15.000 Dollars à qui pourra les capturer. Ils s’étaient fait presque prendre lors de la dernière attaque de train. Dès lors, Bob Dalton le cerveau de la bande, ne voulait plus attaquer. Il a pour objectif de parvenir à sa sécurité financière et de s’établir en Amérique du Sud. Pour ce faire, il a en tête de faire un dernier coup, très  audacieux celui-là. ! Il veut  faire plus fort que ses prédécesseurs, les frères James, et, dévaliser le même jour et au même moment les deux banques de Coffeyville.

 

Le plan conspiré était simple :  Bob Dalton, et Emmet Dalton, s’occuperaient de la « First National Bank » tandis que Grat Dalton, Bill Powers et Dick Broadwell attaqueraient la « Condon Bank »

 

 

 

Voici l’ultime histoire du gang des frères Dalton, celle de l’attaque des banques de Coffeyville.

 

Les Dalton trop connus à Coffeyville pour y avoir résidé, arrivent déguisés et fortement armés de leur revolver colt 45 et de fusils winchester  dans les rues de la ville, tôt dans la matinée du 5 octobre 1892.

Pour cause de réparation, ils ne peuvent attacher leurs chevaux à l’endroit qu’ils avaient prévus entre les deux banques et sont contraints de les attacher dans une ruelle non loin de la prison.

Grat Dalton, Bill Powers et Dick Broadwell pénètrent dans la « Condon Bank » exigent l’argent du coffre. L’employé de banque leur répondit immédiatement que le coffre n’était pas ouvert avant 9h30. ( Manœuvre subtil de l’employé, car à cette époque, il n’y a pas de minuteur sur les coffres.)

J’attendrai répondit Grat. Il était 9h20. Ce qui fut une erreur de sa part, car ces dix minutes d’attente donnent le temps aux villageois qui avaient repéré l’arrivée des bandits, de tisser une embuscade.

Pendant ce temps, dans la banque d’en face, à la « First National Bank »  se joue le même scénario. Bob et Emmett Dalton font mains basses sur l’argent du coffre. Leurs méfaits accomplis, les cinq bandits veulent s’enfuir, mais à leurs sorties des banques, ils se retrouvent  face aux Marshall, shérif, et population bien décidés à ne pas se laisser prendre leurs économies.

 

Les malfrats tentent de prendre la fuite en usant de leurs armes. Ils parviennent non sans mal à regagner  les ruelles où ils ont laissé leurs chevaux.

A ce moment là, les coups de feu deviennent très intenses. : Fusils, carabines et pistolets s’acharnent sur eux.

Les Dalton ripostent. Les habitants, aussi bien que les membres des Dalton commencent à tomber un peu partout et à joncher les rues.

Emmet, qui s’accroche toujours à son sac avec l’argent dérobé, réussit à monter à cheval bien qu’il soit blessé. Alors qu’il pourrait sortir de la ruelle et s’enfuir, il accomplit son coup de grâce.

 

 

Arestation.jpg

En voyant son frère étendu sur le sol, il fait faire demi-tour à son cheval et  faisant fi du feu nourri par les habitants, il revient  pour tenter de l’aider de remonter sur son cheval. Grièvement blessé, Emmentt s’écroule, il est alors capturé, soigné et mené en prison.

Quand le raid qui a duré 12 minutes se termine, quatre membres de la bande des Dalton étaient morts,  le Marshall Connely et quatre citoyens de Coffeyville sont également tués. Les autres bandits grièvement blessés qui ont réussi à s’enfuir, meurent  peu de temps après.

 

Les banques avaient été dépouillées de près de 30.000dollars. Elles réussirent à récupérer la totalité des sommes volées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrestation

 

dalton_death.jpg

 Ils sont morts lors de  l’attaque des banques de Coffeyville

Bob Dalton le chef de la bande, il avait 23 ans

Grat Dalton, le plus méfiant, , il avait 31 ans

Bill Power et Dick Broadwell de la bande des Dalton.

 

Le lendemain de leur mort, les corps des quatre bandits sont exposés à la prison de la ville  avant d’être enterrés.

 

Bill Dalton, Membre du gang des Doolin-Dalton, n’a pas participé à l’attaque des banques de Coffeyville. Il meurt le 8 juin 1894,à l’âge 28 ans, alors qu’il ne commet aucun délit et qu’il est sans défense. Il est tué par des aides marshals sans mandat, pour le simple plaisir d’abattre un Dalton et se couvrir de gloire.

Emmet Dalton, le plus jeune de la bande, blessé par 23 impacts de balles lors de l’attaque des banques de Coffeyville, est l’unique survivant du gang des Dalton.

Il sera incarcéré durant 14 années.

Il s’installe ensuite en Californie, devient agent immobilier, auteur et acteur interprétant son propre rôle tiré de son récit autobiographique qui retrace l’histoire du gang, dans une adaptation cinématographique.

Il décède à l’âge de 66 ans.

  

Une vidéo sur les Daltons par Jo Dassin.

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by